Par ces temps de froidure et de bonne résolutions, j’ai choisi aujourd’hui de vous parler de sexe. Si vous voulez tout savoir sur la sexualité des cinquantenaires, il vous faudra acheter mon livre  » Voyage en Ménopausamie, chroniques de la cinquantaine débridée  » , mais si vous l’avez déjà, voici quelques idées majeures pour pimenter votre vie sexuelle et surtout ne pas avoir le sexe triste et routinier. Sans tout essayer, ce qui nous pourrait nous conduire sur des terrains glissants, il y a quand même quelques trucs qu’il est bon d’expérimenter à deux. L’intérêt étant, évidemment, de relancer une machine qui parfois rame un peu après X années de mariage, pacsage ou autres joyeusetés.

Se donner rendez-vous dans une chambre d’hôtel : Il est toujours excitant, un après-midi, de se retrouver dans un lieu qui nous est étranger, comme si justement nous étions des étrangers, et de venir là uniquement pour faire l’amour. On peut conjuguer au lieu des tenues diverses, sous-vêtements de choix, ne pas mettre la lumière. Savoir que notre homme nous attend dans un hôtel à une heure précise est déjà en soi quelque chose qui fait grimper la libido. Et surtout ne pas en reparler ensuite de ce moment, faire comme si rien ne s’était passé.

S’envoyer des sextos : Plutôt que se mettre d’accord par textos pour savoir ce qu’on veut dîner le soir ou qui achète le pain, pourquoi ne pas faire grimper la température tout au long de la journée en s’envoyant des sextos, au boulot, qui nous ferons rougir de désir ? Bien sûr qu’on aura qu’une envie alors : rentrer vite à la maison !

Pratiquer le  » quickie «  : l’amour vite-fait, bien fait . Là entre deux rendez-vous ou avant de sortir diner chez les Machins, s’autoriser cette pause, hors préliminaires histoire de faire se retrouver les corps.

Faire chambre à part : une nuit autorisez vous de faire chambre à part, de guetter les bruits dans le couloir, les frôlements sur le mur, le grattage des doigts à la porte. Ou bien, déplacez-vous, vous, pour rejoindre votre amoureux et vous glisser, au milieu de la nuit, dans ses draps et ses bras.

Se retrouver dans un lieu public et faire comme si on ne se connaissait pas : s’asseoir à une bonne distance et se jeter des oeillades, se regarder, se sourire et à un moment passer à la vitesse supérieure, toujours comme s’il s’agissait d’un parfait inconnu, aller lui adresser la parole de façon pudique et attendre le moment propice, en faisant traîner un peu, pour vous lancer à l’action : l’embrasser fougueusement ou davantage si vous vous sentez de l’entraîner dans les toilettes 🙂

Et d’ailleurs, pourquoi ne pas agrémenter nos ébats d’un soupçon d’adrénaline, sans braver l’ordre publique. S’éclipser d’une soirée mondaine pour aller tous les deux dans une chambre et revenir comme si de rien n’était, se caresser au cinéma plutôt que subir un film délirant ?

Aller ensemble dans un sexe-shop et chercher ce qui pourrait nous plaire, sans trop de piles, histoire de ne pas se trouver en rade au mauvais moment, se faire un scenario , ouvrir son imaginaire à l’autre et vivre cette complicité là.

Convenir ensemble d’une période d’abstinence, sans pénétration mais pendant laquelle tout le reste est permis et laisser grimper le désir jour après jour.

Tester le fantasme de la fessée
Il y en a des moyens de pimenter, émoustiller, embraser, raviver notre vie sexuelle, à vous de vous laisser aller 🙂 Et à notre âge, c’est si bon de vivre ces moments !

%d blogueurs aiment cette page :