De moi à vous

On se commande un homme ( Une femme)? Rions !

Avant il y avait les catalogues Manufrance, La Redoute, Les Trois suisses, la Camif etc… avant on avait pas Internet. Aujourd’hui on a ET on peut même trouver un homme ( une femme) sur mesure, exactement pareil que dans la Redoute ( la taille, le poids, les formes, le modèle, la couleur, le  » à quoi il sert « , ce qu’il peut faire,pas faire du tout, là où il irait bien etc… ) ou sur un catalogue d’ OCCASES ( je détaille pas, vous avez compris ) Bref, on commande, on reçoit et là le cas échéant on remballe et on renvoie pour tromperie sur la marchandise, ou on garde et soigneusement on met de côté la garantie au cas où, et parfois on est juste heureux d’avoir reçu un si beau  » truc  » et on le fait sien. Voilà ça c’est le contexte. Dans la vie courante ça avait commencé comme ça :

On a fait le constat les mois avant que la solitude ras le bol. C’est bien de faire ce qu’on veut quand on veut mais maintenant ON NE VEUT PLUS. On veut se mettre des bâtons dans les roues de notre liberté, on veut s’autoemprisonner, BREF ON VOUDRAIT TOMBER AMOUREUX surtout que c’estl’été bientôt et que l’été :  » On va s’aiaiaiaimmmmmmer et lalalala ….  »

Donc on s’inscrit sur un site de rencontre car au Yoga, c’est mort, à la bibliothèque pareil, chez Tara Jarmon pas d’homme et les magasins de bricolage, on a songé à les investir mais on a renoncé à cause de l’odeur.

Donc un site de rencontres : pas trop “djeuns”, un un peu sérieux ou qui en a l’air. On met deux, trois photos (de vacances) qui nous semblent avantageuses, et on se poste, un peu comme le pêcheur attend que ça mord. Alors là commence le chemin de croix et j’en parle en connaissance de cause, vous le savez, je ne parle que de ce que je connais. On compulse le catalogue et ils finissent, tous ces hommes, par devenir un peu notre famille, on suit leurs humeurs, on trace leur désespérance.

C’est rarement joyeux le site de rencontre, pas très fun. C’est la grande quête à “l’amour enfin” , la princesse, la femme disponible, qui s’assume matériellement, qui est équilibrée, qui est toujours jeune mais avec des enfants adultes, sportive, élégante, mince, pas trop petite, pas trop grande, cultivée mais pas trop, qui cuisine même quand elle est HS, qui d’ailleurs n’est jamais HS, qui aime rire et rit dans toutes les circonstances, qui va les aider à retrouver le rire pour ceux qui l’ont perdu, qui va les aider à se reconstruire pour ceux qui ont le moral en berne, c’est la psy, la maman mais aussi celle qui est folle de sexe et prête à toutes les galipettes tous les jours, ou plusieurs fois par jour de préférence.

Le site de rencontre c’est comme la liste au père Noël, un reste d’enfance où on peut enfin commander ce qu’on veut, où on peut étaler ses rêves les plus fous

Tiens, par exemple, on tape dans “Recherche” : je veux un homme, la soixantaine (oui, il vaut mieux viser plus âgé que soi), 180 cm ( oui, là on se mesure en cm), Bac plus 15 (oui, là on calcule toujours après le bac et là on se rend compte que ce serait dommage de supprimer l’examen), qui habite notre région … On envoie et “Bingo” : Pikatchu apparait, c’est lui ! Oui, mais voilà dans la vraie vie Pikatchu a en fait 68 ans, s’appelle Jean Claude, et n’arrive pas à se remettre de sa dernière séparation. Bon, on passe !

Il y a les accros pourtant, ceux dont a l’impression qu’ils sont là depuis des millénaires, sans avoir pris une ride  et on se demande comment ils font pour ne pas être plus poussiéreux, c’est le calendrier Pirelli de la masculinité, tous muscles dehors, bronzés, Ray-ban sur le nez, le torse luisant au sortir de l’eau, l’ultra brite moins la rose.

Voilà … on y revient pourtant quand on se dit que : bon, il va quand même falloir se caser avant que le déambulateur nous serve de troisième jambe et puis qu’on laisse tomber assez vite car dans la vraie vie, c’est pas du tout comme ça que les choses se passent. Enfin, il me semble !

6 commentaires

  • Sapiens

    Ton histoire amusante de liberté du choix m’évoque en contrepoint la métaphore de la Belle et la Bête, que je peux résumer ainsi: les apparences sont trompeuses, la beauté est intérieure et il faut avoir la curiosité et la patience de la découvrir.

    • Dominique

      Tu sais que la curiosité je l’ai, insatiable, en revanche, la patience ….:) oui, il faut aller chercher l’autre dans ce qu’il a de plus vrai, au plus juste de qui nous sommes. La beauté extérieure m’indiffère à présent, toujours je préfère le charme qui est indissociable d’une beauté intérieure et qui jamais ne cesse avec le temps, les années. Loin de la vulgarité si fréquente, de la bêtise. L’intelligence aussi, je ne peux pas aimer un homme que je n ‘admire pas d’une manière ou une autre, qui m’emporte dans son univers.

      • Sapiens

        Admirer, joli mot dans lequel on peut voir des sens variés: qui est regardé, personne dans laquelle on se mire. La personne admirée est toujours un peu au dessus de soi. Bref, quand c’est réciproque, on doit appeler ça l’amour, non?

      • Elisabeth

        Choisir sur catalogue… Ce serait pratique si l’objet choisi, à l’arrivée, était conforme à la description… Parfois, ça l’est, mais à l’essayage, ou à l’usage, ça peut décevoir malgré tout ! Rien n’est sûr. Je suppose qu’il en est de même pour une paire de chaussures et pour monsieur Parfait (je dis je suppose car je n’ai jamais essayé les sites de rencontres, les personnes qui l’ont fait ayant eu une expérience plutôt décevante, tromperie sur la marchandise… que ça ne donne pas envie !) Il est plus réjouissant de commander une paire de sandales sur Amazon ! Normal, une personne ne sera jamais un objet et tant mieux ? Non ? 😉

  • Claude REINHART

    La malice se cache dans le hasard le destin en est l’expression la plus troublante .. les rencontres n’échappent pas à ce principe elles prolongent celles des âmes qui s’effleurent souvent se parlent parfois dans un chuchotement silencieux .. puis lorsqu’il y a résonance font croiser les chemins ..instant magique mais fugace … choisir de retenir cette belle passante ou la laisser s’envoler pour toujours .. regrets ou remords … le choix … l’amour éphémère ou pour toujours … j’ai toujours choisi la fulgurance de la vie ..

    • Dominique

       » Fulgurance  » c’est un mot que j’aime beaucoup, merci Claude pour votre commentaire si plein de poésie !

Exprimez-vous !

%d blogueurs aiment cette page :