( Après quelques tâtonnements dont vous avez fait les frais, le billet d’humeur de la semaine sera publié le vendredi finalement, le jour du poisson !)

Depuis que j’ai un chat, j’ai parfois des mots bizarres . Il m’arrive de lui dire  » Maman revient bientôt  » par exemple. Une sorte d’intimité familiale, issue du fait qu’il me voit nue régulièrement, sur les toilettes aussi, dormir, manger, boire, écrire, téléphoner, il m’a vue malade avec la gastro, bref , tout ce qui fait ma vie quotidienne au final c’est avec lui que je le partage. Surtout depuis que mon dernier fils est parti .
Aussi pour rire, ai-je pris l’habitude de dire, quand j’ai des invités qui viennent pour la première fois :  » je vous présente Mimoune, mon mari  » ( Mimoune c’est à cause de cet athlète qui courait si vite et Mimoune ( mon chat ) avant de virer obèse, courait aussi très vite ) . On rigole de mon expression avec les invités, toujours bienveillants avec mon côté fantasque !
Mais tout ce vocabulaire extirpé tout droit de mon inconscient, ou de ma spontanéité, m’a fait m’ interpeller. Et si j’allais former une sorte de couple délirant avec mon chat ?

C’est vrai que j’ai beaucoup d’imagination, mais finalement moins que les Norvégiens.

Car en Norvège, on commence à envisager une loi qui permettrait aux humains d’épousailler leur compagnon domestique . Pas n’importe lequel, attention !
Par exemple, impossible avec les insectes. Vous voudriez épouser une mouche, un frelon, ou même un moustique, soyons fous au point où on en est, vous ne pourriez pas . La loi Norvégienne est permissive mais contraignante. Pareil pour les animaux aquatiques, impossible de convoler avec une morue ou un thon. Et il en va de même pour les volatiles : épouser une poule ( de luxe ou non), un coq, une dinde ( héhé), un dindon, une pintade, bref, que sais-je ( je ne suis pas une fille de la campagne) relèverait de l’utopie pure et simple et idem avec les animaux de brousse . Là, la loi Norvégienne ne prend pas trop de risque. Tomber amoureuse d’un lion sur un Fjord est une gageure.
En revancher épouser votre chien ou votre chat, pourrait devenir possible. Il porterait alors votre nom ( ben oui, les chiens et les chats n’ont pas de patronymes ), il pourrait avoir des témoins de son espèce ( ou pas d’ailleurs ). En revanche côté alliance, vous pourrez toujours baver, au mieux un collier ( de chien).

Alors là, je vous vois venir et …. la sexualité ? Heu je vais pas m’étaler sur le sujet, d’ailleurs la loi reste motus et bouche cousue. L’intimité est une chose qui se passe dans l’alcôve. En revanche, la «  fidélité  » , ça fait rêver,  » pour la vie  » , ça fait rêver,  » se devoir assistance mutuelle  » aussi. L’amour, je ne le vois pas. Enfin, je ne dois pas être assez moderne.
Donc à vous tous qui êtes célibataires ou qui envisageaient le divorce, foncez droit vers la Norvège, inscrivez vous dans les chenils au lieu de vous ratatiner sur les sites de rencontres et menez une vie paisible avec une chatte qui ne vous prendra jamais, au grand jamais la tête !

 

P.S: dernières  » news » : Mimoune m’ayant férocement agressée récemment,  sans doute un effet collatéral de ce billet, j’ai décidé de laisser ma place, donc si quelqu’un veut de lui …. 🙂

%d blogueurs aiment cette page :