De moi à vous

Un musée, une femme…

Le Musée des Beaux Arts et d’Archéologie d’Avignon ou musée Calvet est installé dans un des plus beaux hôtels particuliers de la ville, l’hôtel de Villeneuve-Martignan.

La cour est entourée de bâtiments aussi bas que le bâtiment d’entrée et a une allure de décor de théâtre. Le musée porte le nom d’un grand amateur d’art du 18e siècle, Esprit Calvet, qui est à l’origine de la collection.

Joseph-Ignace de Villeneuve-Martignan, élu en 1735 à vingt-deux ans au conseil de la ville d’Avignon avait décidé, en 1734, de transformer l’ancien logis de sa famille. Il confie les premiers travaux à l’architecte Thomas Lainée.

Le bâtiment passera ensuite de mains en mains et sera transformé après la Révolution et, par ses propriétaires successifs,  jusqu’en 1833. La Ville d’Avignon l’acquiert alors pour y loger le musée Calvet trop à l’étroit dans l’ancien couvent Saint-Martial
Les façades, restaurées par les Monuments historiques de 1986 à 1991, sont dans un état très voisin de l’origine, de même que sont encore présents « les grands arbres du jardin » déjà célébrés par Stendhal.

« Afin d’oublier ces idées noires, dit-il, je me suis fait conduire au Musée. Les tableaux sont placés d’une manière charmante, dans de grandes salles qui donnent sur un jardin solitaire, lequel a des grands arbres. Il règne en ce lieu une tranquillité profonde qui m’a rappelé les belles églises d’Italie ; l’âme, déjà à demi séparée des vains intérêts du monde, est disposée à sentir la beauté sublime… »

Stendhal, Mémoires d’un touriste

La grille en fer forgée date de 1886 et est due au talent du ferronnier avignonnais Noël Biret. Elle a été restaurée récemment par la Fondation Calvet. L’entrée principale était située au centre, en haut d’un perron pentagonal. Au dessus de la porte figurent encore les armes de Villeneuve-Martignan ( premiers propriétaires des lieux ) et de son épouse, Henriette-Victoire de Sade. A gauche, se trouvaient les écuries, et à droite une aile d’appartement.

6 commentaires

    • Dominique

      Oui simple et sobre avec ses balustres en toiture , mais comme je suis une femme de paradoxes, j’aime aussi beaucoup le baroque … Des bises !

  • sophie cour

    Bravo Dominique pour ce blog à l’apparence toute nouvelle et très professionnelle, bravo à votre fils également ! J’adore vos photos qui donnent envie de changer de look et merci pour cet article à propos du musée Calvet que j’ai eu l’occasion de visiter : magnifique bâtiment avec sa cour en calades , si typiques de la Provence . Vous êtes en effet en harmonie avec le lieu,plein de douceurs.

  • Dominique

    Merci  » Sapiens « , en effet, cette association propose des conférences très intéressantes. Merci pour le lien !

Exprimez-vous !

%d blogueurs aiment cette page :